Alimentation des porcins en agriculture biologique

Alimentation des porcins

Dans le domaine de l’élevage de porcins, il est primordial de mettre un accent sur leur alimentation. En effet, cette dernière doit être prioritaire lorsqu’il s’agit d’élevage. Après la santé, le plan alimentaire est beaucoup plus important pour les animaux. Ainsi, pour assurer le plan alimentaire des porcins, les agricultures biologiques sont fortement conseillées. Comment doit donc être l’alimentation des porcins en se basant sur les agricultures biologiques ?

Alimentation des porcins selon l’étape de l’élevage

La vie des animaux dans l’élevage se divise en trois étapes : la naissance, la croissance et la période d’engraissement. Dans chaque étape, il y a une catégorie d’aliments à suivre. Les nouveau-nés se nourrissent seulement du lait de leur mère. Cette première étape a une durée d’un mois et ne requiert aucune alimentation en agriculture. Arrivés à terme de cette période, les porcs vont passer à l’étape de croissance qui va durer de 5 à 8 mois. Durant cette étape, les porcelets doivent manger des aliments solides. L’agriculture biologique va constituer à partir de là les pigs feed. C’est durant cette étape qu’a lieu la période de sevrage où les porcelets vont vivre en groupe de même âge. En ce qui concerne l’engraissement, elle a une durée de 3 à 5 mois. Si les conditions d’alimentation ont été suivies durant les 3 ou 5 mois, l’élevage peut prendre sa fin. C’est ainsi que les porcs sont prêts pour l’abattoir. Pour plus d’informations, rendez-vous sur ce site.

L’alimentation en agriculture biologique des porcins

Les porcins sont des omnivores, c’est-à-dire que leurs bases alimentaires tournent autour des végétaux, des chairs et des insectes. De ce fait, les pigs feed doivent être choisis avec attention. Le lait pour les nouveau-nés est un aliment crucial, car c’est la loi de vie des mammifères. Aucun aliment n’est capable de surmonter ou de concurrencer le lait pour ces nouveau-nés jusqu’à leur second mois. C’est donc la mère qui va nourrir les porcelets. Au stade du sevrage, l’alimentation des porcins change, car elle commence par être constituée de chou, de blés, de maïs, de tourteaux et d’herbes. Quant au stade d’engraissement, ce sont les produits agricoles contenant des graisses qui doivent être mis en valeur notamment les tourteaux et les sojas. Toutefois, il ne faut pas oublier que l’eau doit être comprise dans leur alimentation pour favoriser leur croissance.

Les besoins alimentaires des porcs

Les porcs ont besoin de céréales à 60 %, d’oléo protéagineux de 34 %, et les 6 % sont des besoins en minéraux. En effet, c’est par le biais des éléments nutritifs de porcins que ces derniers puissent couvrir leurs besoins. C’est la raison pour laquelle leur ration alimentaire doit contenir des aliments contenant ces éléments. Les céréales se trouvent dans les blés, les maïs et les orges, mais ils peuvent en trouver dans d’autres substances qu’ils mangent. Les oléo protéagineux se localisent dans les sojas et dans les tourteaux. Les 6 % de minéraux sont constitués par de calcium, de magnésium et de phosphore. Pour établir le taux nécessaire de calcium, les porcins doivent manger de crucifère comme le chou et les divers légumes cuits. Les herbes, céréales et les tourteaux aussi apportent du phosphore pour les porcs. Le magnésium se trouve dans les herbes plus jeunes et plus fraîches. C’est la raison pour laquelle l’alimentation des porcins doit se baser sur les herbes jeunes et non pas des fourrages, encore moins des fourrages très anciens.

En résumé, l’alimentation des animaux doit donc se baser sur les aliments minéraux pour éviter le mal fonctionnement interne de leur organisme et assurer leur croissance. Les pigs feed doivent être composées de tous les éléments nutritifs essentiels pour entamer une meilleure production.

Vente en ligne des semences et produits phytosanitaires
Produits et services pour élevages bovins, porcs et volailles