Produits et services pour élevages bovins, porcs et volailles

élevages bovins

Une production de qualité dépend essentiellement de l’apport alimentaire. De même, la rentabilité d’une ferme d’élevage est déterminée par les résultats technico-économique de l’élevage. Il convient alors de mettre l’accent sur l’importance que relève la nutrition animale dans la conduite d’élevage. Un apport en aliments de qualité, de quantité et au bon moment assure la bonne santé et la performance des animaux. Ainsi la réussite d’un cycle d’élevage commence par la composition des rations journalières adaptées aux besoins des animaux. Voulez-vous optimiser les conditions technico-économiques de votre élevage ? Retrouvez les produits et services d’élevage pour bovins, porcs et volailles.

Réalisation des audits d’élevage.

Dans un premier temps, il faut effectuer des audits d’élevage. Il s’agit de dresser un bilan global de chaque type d’élevage dans une ferme. Il implique l’inspection de la conduite d’élevage, l’état de santé des animaux, leur bien-être, leur environnement, le programme alimentaire et le logement. Il est généralement réalisé par un professionnel de l’élevage. L’issu de cet audit est la proposition de plans d’actions adaptés à chaque élevage, ainsi que les préconisations et à l’amélioration des conditions technico-économiques. Bref, en effectuant des évaluations avec des techniciens d’élevage, les mesures à mettre en œuvre dans l’établissement en termes d’alimentation et de santé animale seront préconisées. La qualité et l’efficacité seront favorisées et les éleveurs seront accompagnés. Cliquez ici pour plus d’infos

Apport en alimentation de base.

Premièrement, les bovins se nourrissent surtout de pâturage. Une ration journalière est consommée par l’animal pour satisfaire ses besoins nutritionnels. La ration est fonction de l’âge, l’espèce, la finalité de la production que ce soit la viande ou le lait et la saison d’élevage. En complément, les aliments des bovins sont constitués d’aliments énergétiques comme le maïs-fourrage et de matières azotées comme les céréales et les tourteaux d’oléagineux. D’autre part, à chaque stade physiologique du porc, les éleveurs doivent suivre des tables d’alimentation correspondantes. Les aliments des porcs doivent respecter des besoins qualitatifs et quantitatifs très stricts. Les matières premières pour porcs sont constituées essentiellement de céréales de blé, de maïs ou orge, d’oléoprotéagineux comme le soja, le tournesol et le colza, de graisses végétales et produits laitiers transformés sous forme de granulés. L’alimentation de volaille est basée sur l’apport de céréales comme le maïs, le blé, l’orge ou le riz. Il y a également les sous-produits des céréales comme le son de riz, de maïs et les drêches de brasserie.

Apport en alimentation minérale.

Les minéraux jouent des rôles importants dans la production, la reproduction et les défenses immunitaires des animaux d’élevage. Les conduites alimentaires de base ne comblent pas totalement les besoins en minéraux. Il faut alors apporter ces éléments en complément à la ration pour éviter les différentes carences. Les minéraux comme le phosphore, le calcium, le magnésium et le sodium constituent les principaux éléments majeurs. Il a y également les oligoéléments comme le cuivre, le zinc, le manganèse, l’iode et le cobalt ainsi que les vitamines. Ces minéraux sont proposés par les spécialistes de l’alimentation animale sous plusieurs formes digestibles par les animaux. En effet, les matières premières pour bovins vont compléter leur ration quotidienne. L’ajout de minéraux pour bovins à la nourriture optimise par exemple l’apport en calcium et en magnésium qui réduit les risques d’acidose, de stress et d’infections. En outre, l’alimentation minérale chez le porc fournit des macro-éléments, des oligoéléments et vitamines. Ces minéraux aident à prévenir la maladie ainsi qu’à traiter le stress et le cannibalisme. Chez les volailles, l’apport de minéraux favorise une meilleure production. Par exemple, la constitution de la coquille des œufs et la santé osseuse des pondeuses sont renforcées par l’apport en calcium. Par ailleurs, les minéraux sont indispensables dans la formation de la masse graisseuse et musculaire, l’emplument et le bon état des volailles.

Vente en ligne des semences et produits phytosanitaires
Alimentation des porcins en agriculture biologique